Fabian Scheidler


Né en 1968, Fabian Scheidler a étudié l’histoire et la philosophie à l’Université libre de Berlin, puis la mise en scène à l’École supérieure de musique et de théâtre à Francfort. Il travaille et vit à Berlin comme auteur indépendant pour la presse, la télévision, le théâtre et l’opéra. En 2009, il a fondé le journal télévisé indépendant Kontext TV qui a produit depuis lors plus de 100 émissions sur des questions de justice mondiale. Il publie également dans des revues, dont le quotidien allemand « Taz. Die Tageszeitung », l’hebdomadaire suisse « WOZ » et les « Blätter für deutsche und internationale Politik » (édité par Saskia Sassen, Jürgen Habermas et al). Pour le réseau altermondialiste Attac, il a édité le un faux numéro de l’hebdomadaire allemand « Die Zeit » en 2009, qui a suscité une attention nationale. Pour ce travail, il a reçu le Prix média Otto Brenner pour le journalisme critique. En 2010, il a été coordinateur du Tribunal Attac sur les banques à la Volksbühne à Berlin. En tant que dramaturge, il a travaillé pour le célèbre Grips Theater à Berlin pendant plusieurs années. En 2013, son opéra « Mort d’un banquier » (musique: Andreas Kersting) a été créé au Théâtre Gerhart Hauptmann á Görlitz (Allemagne). En 2015, son livre « La fin de la mégamachine. Sur les traces d’une civilisation en voie d’effondrement » a été publié en allemand. Le livre fut traduit en néerlandais (Lemniscaat 2018), en anglais (Zero Books 2020) et en français (Le Seuil 2020). Il est suivi en 2017 par « Chaos. Das neue Zeitalter der Revolutionen » (« Chaos. Le nouvel âge des révolutions ») a suivi. En 2019, il a co-édité « Der Kampf um globale Gerechtigkeit » (« La lutte pour la justice mondiale »), une série de conversations avec Noam Chomsky, George Monbiot, Vandana Shiva, Immanuel Wallersein et al. Depuis 2015, Fabian Scheidler a effectué de nombreuses tournées de conférences en Europe. Il travaille également comme artiste photographe, avec de nombreuses expositions de ses « photosynthèses ». Une sélection d’images de la série « Displaced Places » a été incorporée dans sa collection d’essais de 2019 « Die volle und die leere Welt » (« Le monde comblé et le monde vidé »).

www.fabianscheidler.com

Publications